Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.

Envoyé par Abraham2210 
Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
19 janvier 2013, 11:51
Voici son résumé, instructif et émouvant, de l'histoire des Juifs d'Algérie au 50ème anniversaire de leur exode, publié dans Times of Israel, traduit ici :


Une forêt de sacs en velours pend du plafond de l'entrée de l'exposition spéciale sur les Juifs d'Algérie actuellement exposée au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme à Paris .
Les sacs sont en forme de badges de Police (voir une vidéo de l'expo en bas de page).
Richement brodés au fil d'or ou d'argent, ou en relief, ils portent le nom d'un garçon .
Il était de coutume pour la famille du garçon de lui remettre un sac quand il a atteint l'âge du bar mitzvah : il contenait soit un talith (châle de prière), soit les tefillin (phylactères).
Ces sacs sont presque les seuls vestiges qui restent de la vie juive en Algérie. Les synagogues ont pour la plupart été transformées en mosquées - comme les synagogues des Grands Alger ou Oran .

La synagogue principale de Constantine a été rasée, l'emplacement sert de parking. Il n'y a pratiquement plus de Juifs en Algérie, et plus aucune vie communautaire à proprement parler. En Juillet 2011, après le décès d'Esther Azoulay, le JOINT- l'agence américaine qui aide les Juifs en détresse-a cessé ses opérations dans ce pays.

Cette année marque le 50e anniversaire de l'exode des Juifs d'Algérie.L'exposition du Musée juif de Paris a attiré un grand intérêt à cet aspect négligé de la langue française, de l'histoire juive et de l'Algérie.
La question a été négligée par la France parce que les Juifs n'étaient que 130.000 englobés dans la grande masse des pieds-noirs - les 800, 000 colons français qui ont fui l'Algérie. Elle a été négligée parce que la perte de l'Algérie, le joyau de la couronne de l'empire colonial de la France , était une humiliation que la société française était heureuse d'oublier. Elle a été négligée par les Juifs parce qu'ils se considéraient eux aussi comme des Français.Elle a été négligée par Israël parce que, de manière inhabituelle pour les 850 000 réfugiés juifs des pays arabes, 90 pour cent des juifs algériens se sont rendus en France et non en Israël. Elle a été négligée par l'Algérie indépendante, car elle a choisi d'effacer toute trace de la présence, de la culture et de l'histoire juive.

Pendant ce temps parallèles douteux sont établis dans les milieux universitaires et les médias entre la guerre coloniale de la France en Algérie et la guerre d'Israël avec les Arabes.
Des propagandistes prétendent que les juifs d'Algérie ont lié leur sort avec la France dans une trahison supposée des Arabes de l'Algérie.
Les Arabes «colonisés» de Palestine triompheront tout aussi sûrement comme ils l'ont fait en Algérie, prédisent-ils avec confiance.
Mais loin d'être coloniales, les racines juives reviennent à il y a 2700 années lorsque les négociants juifs sont arrivés en Afrique du Nord avec les Phéniciens, 2000 ans avant l'Islam, et lorsque les premiers esclaves et exilés juifs de Judée se sont installés parmi les Berbères peu de temps après la destruction du second Temple. On dit que certaines tribus berbères se sont converties au judaïsme. Le berbère juif le plus célèbre de tous, est la Reine guerrière Kahina (Kahena) qui a combattu-en vain- les envahisseurs arabes musulmans au 7ème siècle.
Les toshavim , les Juifs autochtones qui ont réussi à survivre l'islamisation, ont été rejoints au 15ème siècle par les megorashim , les Juifs fuyant l'Inquisition espagnole. Sous la domination ottomane, la plupart des Juifs vivaient dans la misère abjecte des dhimmis - sujets inférieurs dans l'Islam. Un voyageur du 19ème siècle, le seigneur Pananti, a écrit: "il n'y a aucune espèce d'indignation ni de vexation à laquelle ils ne sont pas soumis ... le Maure indolent, une pipe à la bouche et les jambes croisées, appelle tout Juif qui passe, et lui fait faire le travail d'un servant .... Il ya un impôt mis sur les fontaines ce qui a donné lieu à un poète hébreu de leur adresser ces mots:" Vous êtes comme nous chargées d impôts mais plus heureuses il vous est permis de murmurer" (Filipo Panantani: "Relation d'un séjour à Alger ", 1820, le livre est numérisé et accessible intégralement sur googlebooks
Pas étonnant alors, qu'en 1830, lorsque l'Algérie est devenue une partie de la France métropolitaine, les Juifs opprimés avaient accueilli les Français comme des sauveurs et les libérateurs. Quarante ans plus tard, le Décret Crémieux, nommé d'après un célèbre homme politique et philanthrope juif, a imposé la nationalité française à toute la communauté juive.

Le mythe s'est développé depuis, que la nationalité française n'a été offerte qu'aux seuls Juifs. Elle fut offerte aussi aux musulmans, mais elle a été massivement rejetée, car cela signifierait d'abandonner leu r s tatut personnel (ils auraient été obligés de suivre la loi française et non la charia), qui était régi par le droit musulman.
Aux yeux des Musulmans, le fait que les dhimmis Juifs puissent avoir plus de droits qu'eux, a causé beaucoup de rejet. Mais les Juifs ont également été rejetés par les pieds-noirs . Comment peuvent ces indigènes oser avoir le privilège de nationalité française et se croire égaux des vrais Français?
Les Juifs se sont retrouvés pris entre le marteau et l'enclume.L'antisémitisme musulman a atteint son apogée avec l'éruption du pogrom de Constantine de 1934, dans lequel 25 Juifs ont été tués.L'antisémitisme français a atteint son apogée avec l'abrogation de Décret Crémieux pendant la deuxième guerre mondiale. Sous Vichy , non seulement les juifs ont été dépouillés de leur nationalité française, mais ils ont été licenciés des emplois de service public et soumis à des quotas et des restrictions.
Le Décret Crémieux a été rétabli en 1943. Pour certains Juifs, le traumatisme d'avoir vus leurs droits de citoyens français enlevés a créé une peur absolue d'être identifié avec les Arabes: ils étaient donc des Français de confession juive - des israélites français.
Mais, comme les Arabes lançaient des campagnes de plus en plus brutales de décolonisation dans les années 1950, tandis que les pieds-noirs se sont engagés dans une lutte toute aussi brutale contre le terrorisme, la communauté juive a pris soin de maintenir une position officielle de neutralité - même si avec le recul, le meurtre de rabbins et les destructions de synagogues semblaient assez délibérés. Certains Juifs ont soutenu les combattants indépendantistes du FLN. Une minorité de communistes juifs d'anti-français ont hérité du titre de « pieds rouges ».
Les Juifs ne pouvaient plus rester entre deux chaises suite à deux évènements qui les ont contraint de choisir le camp français : le premier a été l'incendie de la Grande synagogue d'Alger en Décembre 1960.
Les Arabes se sont livrés à la furie, brûlant les livres et des rouleaux de la Torah et arrachant les plaques commémoratives des murs. Le second était l'assassinant, en Juin 1961, alors qu'il était sorti faire du shopping sur le marché, du célèbre musicien juif, Cheikh Raymond Leyris, un symbole d'une culture commune judéo-arabe et beau-père du chanteur Enrico Macias.

Comme les pieds-noirs , les juifs ont été confrontés à un choix difficile: la valise ou le cercueil. Ils se sont battus pour atteindre les ports maritimes et les aéroports. Au moment où l'Algérie avait déclaré son indépendance le 3 Juillet 1962, tous sauf quelques milliers de Juifs sont partis pour la France .

Le mot d'ordre était désormais «Algérie musulmane» et non «Algérie algérienne». Aucun «étranger», même parmi ceux qui avaient combattu pour le FLN, n'a reçu la nationalité algérienne, à moins d'avoir un père musulman. Il n'y avait pas de place pour les Juifs dans l'Algérie nouvelle, car il n'y a pas de place pour les Juifs nulle part dans le monde arabe.

Lyn Julius.

[blogs.timesofisrael.com]
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
26 février 2013, 03:12
Des vérités sur des drames humains "berbères arabes, juifs, pieds noirs" comme dans d'autres contrées dans le monde ou la puissance prime sur la sagesse, mais aussi beaucoup d'allégations erronées et tendantieuses n'ayant aucun apport réel pour la compréhension de l'histoire de l'Algérie et de son peuple multiculturel; allégations et raccoucis dangereux de dire " Il n'y avait pas de place pour les Juifs dans l'Algérie nouvelle, car il n'y a pas de place pour les Juifs nulle part dans le monde arabe." même si des faits le laisse penser!!

Référez vous à l'Historien Benjamin Stora de préférence.

Salutations
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
27 février 2013, 13:14
Oui mais c'est a vous aussi d'agir apres avoir ete indigne, et de ne pas laisser les Arabes vivre dans cette haine anti juive.

C'est malfaisant car un jour ou l'autre elle explose, et detruit tout.
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
27 février 2013, 14:15
Quote
Abraham2210
Oui mais c'est a vous aussi d'agir apres avoir ete indigne, et de ne pas laisser les Arabes vivre dans cette haine anti juive.

C'est malfaisant car un jour ou l'autre elle explose, et detruit tout.

Grdez vos insultes; je voix bien que vous ête animé par la haine!! à la fin de la guerre les juifs de mon village des hauts plateaux du sud ouest ont tous pris le chemin de l'exode alors qu'il navaient jamais été menacé et étaient des notres en témoigne leur intégration, leurs liens et l'estime dont ils jouissaient auprès de la population arabo berbère.

Ok qu'il y a eu des excès ailleurs dans les grandes villes mais la mêche de la guerre civile avait été allumée par les extrémistes de l'OAS et certains juifs ont pris leur parti!! je peux témoigner d'avoir vu de mes propres yeux lors de divers séjours à Oran (j'avais 12ans) des jeunes juifs portant des révolvers biens en vu et paradant dans le quartier "derb lyahoud" donc il n'y a pas une frontière avec les dignes d'un coté et les "indignes" comme vous dite de l'autre! Dans d'autres régions des juifs ont eu du courrage et sont resté; peut être c'était les plus sincères?? les lâches sont ceux qui se sauvent. Comme on l'a toujours fait face à tous les envahisseurs, nous n'avons pas cessé de combattre toutes les formes d'injustices depuis l'indépendance et on a été bien seuls et ce n'est pas vos insultes qui vont faire changer les choses ni nous faire mettre les genoux à terre.L'histoire des hommes et de l'humanité ne se résume pas à une vie et se mesure à travers des générations. Méditez la dessus
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
27 février 2013, 20:57
"des jeunes juifs portant des révolvers biens en vu et paradant dans le quartier "derb lyahoud" donc il n'y a pas une frontière avec les dignes d'un coté et les "indignes" "


L'insulte et la haine vient de celui qui pointe le doigt, qui refuse de voir l' histoire et les faits en face.

Vous changez de sujet, reagissez di suite, quand on vous parle d'agir, et vous semblez delirer avec vos soi disant exces de ceux qui devaient se defendre devant des hordes meurtrieres d'innocents et civils.

Les pays Arabes criminels et l'Algerie haineuse inclue, ont toujours essaye de jeter les Juifs d' Israel et d'ailleurs a la mer, croyant que les terres de ce monde leur appartient, la ou ils foulent le sol.
Ils se plaignent aussi que les juifs ne les aiment pas alors qu'ils preferent se faire soigner par des docteurs Juifs en Israel ou en France, plutot qu' Arabes...
C'est a en crever de rire!

Et n'oubliez pas que ce n'est pas seulement de l'Algerie ou ~ 100.000 Juifs ont du partir, mais ajoutez au moins 1 million de plus chasses des pays Arabes. Faites votre compte.
Cessez de passer pour des victimes alors que vous etes les instigateurs de haine anti juive et autre, et de nous prendre pour des imbeciles, comme vous avez ete bernes par votre gouvernement.
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
28 février 2013, 06:14
Arrêtez de délirer et descendez sur terre!! vous n'êtes pas encore au bout du calvaire extrémiste qui vous colle aux basques. Je ne me considère plus comme une victime! je suis libre dans mon pays comme mes concitoyens et l'avenir nous appartient et il sera meilleurs ne vous en déplaise.

Sans salutations et à bas la haine

FIN
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
28 février 2013, 07:01
Bonjour, Shalom, Salam, Azul,

Je pense qu'il est grand temps de tourner la page entre l'Algérie et les Juifs...

Il faut un certains moment dans la vie, savoir relativisé, je le dis, il y a eu du bon comme du mauvais dans la communauté juive, mais ce n'est pas une généralisation...

Je suppose qu'il y a eu des familles juives d'Algérie qui sont restés neutres au moment de la Guerre d'Algérie, cela était une période tragique, il faut l'avouer!

Mais en mon âme et conscience, je critique beaucoup la politique du FLN, car durant des décennies, cette entité dominante n'a pas voulu faire l'effort de se rapprocher de la communauté juive aussi...

C'est fort dommages, car je me dit le citoyen Algérien est multiple, il n'est pas forcément que "Musulman", mais il peut être "Juif" ou "athée"!!!

Pourquoi les islamistes s'attaquent-ils toujours aux non-Musulmans ou aux non-croyants?

Ces gens qui se disent non-Musulmans ou non-croyants, n'ont pas le Droit d'avoir une Liberté de Conscience en Algérie?

Pourtant en Israël, il y a même des non-Juifs qui font l'armée, qui participent à la société civile et qui s'intègrent au sein de la société...

Mais en Algérie, c'est tout le contraire, j'ai jamais vu des non-Musulmans faire partie de cette nation... parce que les politiques et les religieux les rejettent exclusivement!!

C'est ça qui m'attriste le plus, comme disait un Zlabiste du forum : "les Algériens ne sont pas assez matures pour accepter l'indépendance de leur pays, ils auraient pu attendre..."

Oui, attendre pour comprendre l'autre, pour comprendre son prochain...

@abess : Si vraiment vous êtes libre dans votre pays, alors pourquoi tant jeunes Algériens d'Algérie souhaitent tous émigrés en France ou en Europe?

Ce n'est pas un échec au sein du gouvernement Algérien et de la jeunesse Algérienne?
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
28 février 2013, 11:08
Abraham une Synagoge remplacer par un mosquée ça fait mal de voir ça même si je sui pas juive ça m'a choquer déjà petite mai bon ça montre l intolérance
Amicalement ouided
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
28 février 2013, 17:21
Chere Wided,

Quand nous sommes partis, nous avons tout laisse, que ce soient nos habitudes, notre logis, nos habits, les amis, synaguogues ou eglises.
C'etait cela cela notre fortune. Sans le sous bien sur.
Donc s'il n'y a presque plus de Juifs, ou s'il en reste caches, les synagogues ne servent plus a rien, a part de vestiges.

J'ai lu quelque part que le culte Musulman en AFN interdisait de voler ou de s'octroyer le logis de ses voisins, quelque soit sa confession. Ou bien cela lui apporterait des malheurs infinis, pire que la mort, jusqu'a qu'il retourne et rembourse ses vols, et soit pardonne aussi.
Enfin, le futur le prouvera un jour si c'est cela s'avere correct..

En attendant voici un poeme pour Abess:


C'était au temps où il y avait des chansonniers ! Ya hasrah!
Pierre Jean Vaillard était un habitué des tournées en Algérie Française où il était très apprécié.
Il venait avec l'équipe des "Trois Baudets".
Voici ce qu'il pensait de la culpabilité coloniale de la France, déjà avant 1962.
Pierre-Jean Vaillard (Sète, 12 mars 1918 - 17 février 1988)


"Fellagha"
Quand ma pensée s'en va vers l'Afrique du Nord,
Je me sens, tout d'un coup, bourrelé de remords.
Que l'Algérie soit une province française,
C'est évident, bien sûr, bien qu'à tous ça ne plaise.
Que des hommes aient fait d'un bled qui n'était rien,
Ce beau pays algérien,
Nul ne peut dire le contraire...
Seulement, ces temps-ci, il faut compter, là bas,
Avec un mécontent, un certain fellagha.
Et, petit fellagha, c'est à toi que je pense
En voyant ta rancune à l'égard de la France.
J'ai beaucoup réfléchi et ma méditation
Me décide à venir te demander pardon.
Oui, pardon, Fellagha, pardon pour mon grand-père
Qui vint tracer des routes et labourer la terre.
Il est tombé chez toi, il a tout chamboulé.
Où poussaient des cailloux, il a foutu du blé.
Et, mettant après cela le comble de l'ignoble,
Où poussaient des cailloux il a fait un vignoble
Pardon, cher petit Fellagha,
Oh, pardon de tous ces dégâts.
Et mon affreux grand-père (il faut qu'on le confesse)
N'était pas seul de son espèce.
Ces autres scélérats ont bâti des cités,
Ils ont installé l'eau et l'électricité.
Et tu n'en voulais pas, c'est la claire évidence,
Puisque avant qu'arrive la France
Tu n'avais, en dehors de la Casbah d'Alger,
Que la tente ou bien le gourbi pour te loger.
Et tu t'éclairais à l'huile.
Nos maisons, bien sûr, c'était la tuile.
De l'électricité, là encore soyons francs,
Tu ne demandais pas qu'on te mette au courant.
Tu t'es habitué à ces choses infâmes
Mais à regret et la mort dans l'âme
Stoïquement, d'ailleurs, supportant ces malheurs,
Avec courage et bonne humeur.
Mais tu engraissais, mais de mauvaise graisse
Car tu prenais le car (une invention traîtresse),
Ce même car que, pris d'un délire divin,
Tu devais, un beau jour, pousser dans le ravin.
Je comprends ta rancoeur, je comprends ta colère,
Tu n'es pas au niveau des Arabes du Caire
Tu gâches et tu vis mieux qu'un fellagha égyptien.
A quoi Nasser ... Nasser a rien
Nous avons massacré les lions, les panthères,
Nous avons asséché les marais millénaires.
Les moustiques sont morts.. les poux, De Profundis.
Nous avons tout tué, jusqu'à la Syphillis.
Ah! Pardon, Fellagha, pour tous ces carnages.
Nous avons fait tout cela, c'est bougrement dommage.
Car si d'autres idiots l'avaient fait, inspirés
C'est nous qui maintenant, viendrions vous libérer,
Et bouffer les marrons cuits pour ces imbéciles.
C'aurait été moins long et beaucoup plus facile.
Bien pardon, Fellagha, de t'avoir mieux nourri,
Et d'avoir à tes pieds nus, mis (oh maladresse),
Des souliers...
Dont tu voudrais nous botter les fesses.


"@abess : Si vraiment vous êtes libre dans votre pays, alors pourquoi tant jeunes Algériens d'Algérie souhaitent tous émigrés en France ou en Europe?

Ce n'est pas un échec au sein du gouvernement Algérien et de la jeunesse Algérienne?"

Faut pas plaisanter..
l' Algerie est un pays libre et democratique ou tout le monde fleurit, et est libre de pratiquer sa religion, et de tout concevoir.
Il n'y a pas d'immigration du tout!
Nous gardons tous nos cerveaux!
Et s'il y a eu quelque echec, c'est la faute des Jouifs! (sarc)"
Re: Comment l’Algérie a perdu ses Juifs.
02 mars 2013, 14:17
Bonsoir à tous,

Les juifs ayant toujours vécu en Algérie ont été victimes tout d'abord du Décret Crémieux qui les a fait des citoyens francais à part entiére.

Ce n'etait malheureusement pas leur rendre service. C'etait une volonté délibérée de marquer une division entre les juifs et les musulmans d'Algérie.

Il y a eu aussi une politique de toujours vouloir extirper le juif d'Algérie vers l'extérieur, c'est a dire vers Israel et à la rigueur vers Europe. Ce deuxième coup porté a été pensé et délibéré par des juifs européens. Comme si les juifs algériens ne devaient pas rester en Algérie et devaient absolument rejoindre Israel et suivre la politique de rejet des particularités des juifs de par le monde.

Quitter sa terre est une déchirure à vie, une plaie qui ne se referme jamais entièrement....

Pourquoi ont ils voulus infliger cela aux juifs d'Algérie?

Enfin, le troisième coup porté aux juifs d'Algérie et à tous les algériens, vient du pouvoir en place depuis 1962. Le niveau de l'education algerienne a engendré une ignorance institutionalisée et parfois une haine de ceux qui sont différents d'eux.


Le fait est que la majorité des juifs algériens ont quitté l'Algérie, ce qui du point de vue du "rejet" de l'autre, confortait ce sentiment chez les autres algériens.

Je suis heureuse du fait que beaucoup de juifs d'Algérie sont restés dans leur pays, ont combattu pour sa libération. Cela tordera le cou à beaucoup de haineux.

Viendra le jour, ou les juifs d'Algérie ne vivront plus cachés.

Bonne soirée à tous.
Salutations.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2020 - ZLABIA.COM