Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





Les juifs d’Algérie par Sylvie Bensaid
20 décembre 2012, 11:35
Les juifs d’Algérie par Sylvie Bensaid ⋅


L'année 2012 marque le cinquantenaire des accords d’Évian. Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme a choisi de se joindre aux nombreuses institutions qui souhaitent rappeler, par diverses approches, la date charnière que fut 1962 pour la France et pour l’Algérie. Il présente une exposition inédite retraçant les grandes étapes de l'histoire des Juifs d’Algérie.

Présents en Algérie depuis des millénaires, les juifs d’Algérie étaient considérés comme des dhimmis. Considérés comme des citoyens de seconde zone depuis les conquêtes arabes et ottomanes, les juifs d’Algérie accèdent à la nationalité française en 1870, à la lumière du décret Crémieux, du nom du ministre français de la Justice de l’époque. En 1943, le gouvernement de Vichy abroge ce décret, et le remplace par le "statut des juifs" Le décret Crémieux ne sera rétabli qu’en 1943. Après la Seconde Guerre mondiale, et, notamment, la création de l’État d’Israël, puis la guerre d’Algérie, la situation des juifs se dégrade. Dans les mois qui suivent la signature des accords d’Évian, en 1962, marquant la fin de la guerre d'Algérie, 900 000 Français quittent le pays. On estime qu’entre 100 000 et 160 000 d’entre-eux étaient des juifs. Pour Anne-Hélène Hoog commissaire de l’exposition, les raisons de leur départ reste floues, car non officielles Ils ont certainement eu peur de retomber dans un statut d’infériorité.

C’est en 2005 que l’idée du projet d’une telle exposition voit le jour. L’historien Benjamin Stora, lui-même d’origine juive de Constantine conseiller scientifique de l’exposition, travaillait alors sur son livre "Les trois exils : Juifs d’Algérie". Il était clair que sur la question des juifs d’Algérie, on était face à une mémoire évanescente, se souvient Anne-Hélène Hoog, qui évoque la difficulté pour les historiens de réunir des informations et des objets de cette communauté
Une exposition en hommage à la culture des juifs d’Algérie

La mémoire des juifs d’Algérie est devenue fugace, d’où la difficulté de rassembler des informations et des objets de cette communauté rappelle Anne-Hélène Hoog L’évènement, inédit, est le fruit d’un long travail de recherches et de récollection. Il présente la spécificité de mêler éléments d’histoire et souvenirs familiaux. Le musée a, en effet, lancé dès 2011 un appel au don auquel plus d’une centaine de familles ont joué le jeu et se sont montrés extrêmement généreuses, n’hésitant pas à confier des objets personnels objets rituels, films ou photographies. Autant de choses qui font partie de leur histoire familiale et qui ont permis de présenter une vision intime de cette communauté.car le but de l’exposition n’est pas idéologique ni l’expression d’une nostalgie, Il s’agit également de rendre hommage à cette communauté, qui est à la fois discrète et nombreuse en France et de valoriser sa culture, souligne Anne-Hélène Hoog. Les juifs d’Algérie ont eu un rayonnement intellectuel très important et ont su allier fidélité à leurs traditions, et respect de la laïcité, poursuit-elle.
Diversité de l’histoire des juifs d’Algérie

On découvre ainsi au fil des salles plongées dans la pénombre, l’histoire de cette communauté retracée depuis l’antiquité. Les salles consacrées à tout ce qui précède le 18ème siècle sont parcourues rapidement, par contre on s’attarde davantage sur les lettres sorties d’archives familiales et les divers objets du quotidien. Sur plusieurs salles se succèdent environ 250 documents -manuscrits, livres, textiles, objets, oeuvres d'art- issus de collections publiques françaises et étrangères, ainsi que d'archives administratives et familiales, qui forment le corpus du parcours. Ils mettent en lumière la diversité et la complexité de l’histoire de ces juifs d’Algérie. Celui-ci est complété par des documents audiovisuels, des cartes, des chronologies et des bases de données numériques.
Devant une vitrine où sont exposés des robes en soie brodées et d’autres objets du quotidien, un vieil homme s’approche lentement. C’est le trousseau d’une mariée. Les jeunes filles emportaient avec elles des robes habillées, et aussi des vêtements d’enfant pour leur premier bébé", explique-t-il aux personnes qui l'entourent. Il faut également souligner la place faite à la musique dans l’exposition et la programmation des activités Nous retrouverons Enrico Macias, le président du Comité d’honneur de l’exposition, Reinette l’oranaise, Line Monti, les frères Nacash dont le père Alexandre fut le maitre du Maalouf et Blond Blond.

Nous sommes en train de constituer des archives numériques sur la base des photos et petits films personnels prêtés par des particuliers. Ils sont déjà consultables durant l’exposition, rajoute Anne-Hélène Hoog.

Un film réalisé par Olam Productions / www.olam-productions.com
Par ailleurs, un cycle de conférences est aussi programmé afin de mieux comprendre l’histoire méconnue de cette population. On peut citer entre autres «Juifs d’Algérie dans la guerre et l’exil», «Femmes juives d’Algérie : émancipation et transmissions», les «Musiques juives d’Algérie» et «Juifs d’Algérie : comment garder la mémoire et penser l’histoire».
«Juifs d'Algérie» jusqu'au 27 janvier au Musée d'art et d'histoire du judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan. 71, rue du Temple, Paris 3ème. Catalogue Musée/Skira-Flammarion 272 p., 35,50 euros
Tél.: 01 53 01 86 53. www.mahj.org.
Pièces jointes:
alg30f-493x328.jpg
Re: Les juifs d’Algérie par Sylvie Bensaid
11 janvier 2013, 06:32
Le decret cremieux n'a jamais rendu de service à la communauté juive Algérienne, mais plutôt le contraire les indigênes musulmans avec qui les juifs partagaient beaucoup de cotumes et de culture se sentaient en quelque sorte trahis, par leur frères de vie commune depuis de millennaire en se rapprochant des colons en optant pour la nationalité française.
Par ailleurs, ceci a été préparé bien avant dans les années 1840 à 1850, quand des rabins europeens s"étaient rendus en Algérie, en constatant que les juifs et les musulmans Algériens n'ont aucune différence de mode de vie, ils ne forment qu'une seule communauté soudé par la culture et les coutumes depuis des millénaires.
C'est à ce moment là , que les hommes de cultes juifs, ont décidé de scinder ces deux communautés, de peur de voir la race juive disparaitre au fils des années dans ce pays en créant le decret cremieux.
amicalement dehb.
Re: Les juifs d’Algérie par Sylvie Bensaid
17 janvier 2013, 22:15
Dehbia,

Grace a la Nationalite Francaise, nous avons eu acces a tous les moyens d'education et reussir en tous domanines, meme en Israel. C'est plutot cela qui vous ennuie, et non pas le titre de Nationalite Francaise.


Bien sur qu'il y eu bonne entente entre tous jusqu'a qu' un nouveau Calife anti juif arrive et profite de gens sans defense, et applique la Charia integre.

Avez vous lu la longue liste des progroms dans les pays Arabes?

Recherchez la ici.
Cela vous fera mieux comprendre votre choix de la haine impartie en vous, qui vous controle, et detruit tout progres, dans un monde cree par l'amour de soi meme, et d'autrui.
Re: Les juifs d’Algérie par Sylvie Bensaid
24 février 2013, 10:41
Quote
DEHBIA
Le decret cremieux n'a jamais rendu de service à la communauté juive Algérienne, mais plutôt le contraire les indigênes musulmans avec qui les juifs partagaient beaucoup de cotumes et de culture se sentaient en quelque sorte trahis, par leur frères de vie commune depuis de millennaire en se rapprochant des colons en optant pour la nationalité française.
Par ailleurs, ceci a été préparé bien avant dans les années 1840 à 1850, quand des rabins europeens s"étaient rendus en Algérie, en constatant que les juifs et les musulmans Algériens n'ont aucune différence de mode de vie, ils ne forment qu'une seule communauté soudé par la culture et les coutumes depuis des millénaires.
C'est à ce moment là , que les hommes de cultes juifs, ont décidé de scinder ces deux communautés, de peur de voir la race juive disparaitre au fils des années dans ce pays en créant le decret cremieux.
amicalement dehb.

La Kahina

Azul Shalom Salam

DHEBIA

Bonjour excuser moi de vous contredire ,je rentre d'Algerie ou j'ai par moi même mené ma petite enquéte ,
car je parle , de ce que je vois j'ai cette habitude d'aller au fond des choses pour ne pas raconter des aneries ou du n'importe quoi ,

DHEBIA

je ne doute pas de votre sincérité , je ne doute pas que dans le fond de votre coeur vous partagiez les mêmes envies que moi pour nos fréres juifs d'Algerie , j'ai vu c'est vrais , vu de mes propres yeux à Alger
et cette ANNEE

des juifs qui sont proteger par les habitants de leurs quartiers
parce que ouled el ouman depuis toujours ok

mais les trois quarts des synagogues sont fermées on ma demander
de ne pas faire de photos d'êtres discrets vis à vis des cette petite
communautée afin de les protéger de certains imbéciles qui pourrai peut être avoir envies de faire je ne sais quoi ???

dieu merci je me suis peut être reconcilier avec certains préjuger
que j'avais sur les barbus islamistes et j'avoue derriére ces barbes
ils y à des Algerois comme je l'ai aimé au temps jadis hospitaliers
aimant leurs semblables peux importent leurs religions encore une fois dieu merci
et ces barbues protégent leurs juifs restaient parmis eux ???

mais je pense pas que la majoritées des juifs d'Algerie auraient aimer vivres dans la clandestinité et peut être encore sous tutelles
une nouvelle dhimitude sous une autre forme

dhebia

ils ont fait de cette religion aprés 1993 et de ces gouvernements depuis 1962 des régimes totalitaires quand l'idiot de Ben Bella PREMIER président d'Algerie déclare que L'ALGERIE est Arabe et rien que Arabes et Arabes il le prononce trois fois comme un avertissement pour les autres communautées ???

que reste t'il aux autres , L'algerie ne sera plus jamais comme avant
j'ai vécu ces Années d'aprés guerre elle n'est plus pluriel , elle devient et jusqu'a aujourd'hui plus Arabes que les Arabes et tous le monde dans le mur et vous le savez trés bien on est pas sur ce site pour ce mentir , mais pour trouver des bonnes solutions entres deux communautées qui désirs se retrouver et ça j'en ai aucun doute

car vous voyez ou je me rend en kabylie je ne dirais pas le lieu ni l'endroit nos frére juifs berberes sont la pratiquement tous les ans chez eux et avec leurs Amis d'enfance voila un petit secret
mais vous voyez c'est un secret ,

donc moralité de l'histoire

adolphe crémieux , si je n'avais pas peur de blasphémè je dirais qu'il est arriver comme moîse qui sauva son peuple de pharahon
la nationalité Française
à forcer au respect vis à vis de ceux qui traités les juifs en dhimmis plus l'instruction par l'école etc .etc

DHEBIA

si par respect ABRAHAM 2210

ne parle pas des méchancetés infliger aux juifs avant l'arrivé des Francais en 1830 je sais moi que c'est par oublie controlé qu' il n'en parle pas , qu'une partie du peuple Algerien est pu un jour se conduire de la sorte ,

DHEBIA

je pense pas un seul instant si vous étiez juif dhimmis
à qui on interdit de s'habillé comme bon vous semble , que les couleurs verte interdit couleur de l'islam les burnous ne doivent êtres blanc , mais de couleur gris bleu
chaussures petites le talon du pied doit être sortie on doit bien le voir , il doit aussi être bien abimé pour que l'on sache que vous êtes juifs interdit de monter un cheval aucunes Armes strictement interdit , le juif doit laisser passer le musulman et s'il le croise il doit baissé la tête et changer de trotoir , les punitions infliger en place public par des coups de batons , cravaches etc etc
et j'en passe

je vous pose la question , vous auriez fait quoi devant votre sauveur

qui était adolphe crémieux juif Francais

auriez vous refuser le grace de dieu

désolé si je m'égare , mais je ne pense pas que la jeunesse Algerienne connaisse ces fait réel , pourquoi veut on à tout prix effacer des mémoires cette histoire des juifs d'Algerie ??

pourquoi ne parle t'on pas dans les écoles Algerienne des héros juifs pendant la guerre DE LIBERATION de l'Algerie ,

MONSIEUR AUDIN POUR n'en citer qu un car la liste est longue
les francais chrétiens de souches qui on aidé le FLN ??

DHEBIA

j'ai étais un peu long , mais il faut le faire savoir
c'est ça le principe de la démocratie

Amicalement

La Kahina
Re: Les juifs d’Algérie par Sylvie Bensaid
27 février 2013, 13:21
Tres bel expose, La Kahina.

Je suis eberlue de voir tant de jeunes Maghrebins, ou Musulmans de par le monde sur le Net qui sont pro Juifs et pro Israel.
Voulant renverser la haine et les dictateurs arabes.

Grace a ' Google translate' on peut maintenant lire ce qu'ils ecrivent en Arabe ou autre.

Bonne chance!
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2020 - ZLABIA.COM