Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





histoire drole

Envoyé par françoise 
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 11:43
> Un gars accepte un travail à Limoges et voilà qu'il est limogé...
> Il en accepte alors un autre à Vire et il est viré.
> Ecœuré, il accepte un poste à Lourdes et se fait lourder...
> Actuellement on lui propose quelque chose à Castres...
>
> Il hésite...
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 11:46
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Un chef de clinique emmène ses étudiants en médecine à la morgue et leur dit, devant un cadavre:
- Pour être docteur, il faut avoir deux qualités. La première, ne jamais être dégoûté. Alors vous allez tous faire ce que je vais faire devant vous.
Il s'approche du macchabé, lui fait un doigté rectal et suce son doigt. Les internes sont pas très chaud, mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller. Une fois que tous s'y sont bien collés, le chef de clinique poursuit:
- la seconde qualité, c'est l'observation. Aussi ai-je mis mon majeur dans l'anus du macchabé et ai-je sucé mon index...
--------------------------------------------------------------------------------
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 11:48
Un homme se trouvait dans le coma depuis un certain temps et son épouse était a son chevet jour et nuit.
Un jour, l'homme se réveilla.
Il fit signe à son épouse de s'approcher, et lui chuchota :
"Durant tous ces malheurs tu étais à mes cotés"
- Lorsque j'ai été licencié, tu étais là pour moi,
- Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m'as soutenu,
- Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi,
- Et lorsque j'ai eu des problèmes de santé, tu étais toujours et encore à mes cotés.
"Tu sais quoi ?"
Les yeux de la femme s'emplirent de larmes d'émotion.
"Quoi donc, mon chéri ? Chuchota-t-elle".
"Je crois que tu me portes la poisse, connasse !!!"
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 11:50
Petites taches
Une dame consulte pour des traces verdâtres localisées à l'intérieur des cuisses.
Le praticien l'examine attentivement puis lui demande :
- Vous êtes mariée, je présume ?
- Oui, répond la patiente.
- Votre mari est Gitan, j'en suis presque sûr ! Déclare le médecin.
- En effet ! Comment avez-vous deviné ? Demande la dame, très surprise.
- Et bien voilà : il faudra lui dire que ses boucles d'oreilles ne sont pas en or, mais en cuivre !
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 11:57
Dans une petite ville de province, un petit monsieur se présente à une pharmacie et demande du VIAGRA. Le pharmacien lui en donne une boîte. Le client ressort sans payer : - Le temps d'aller faire une course chez le boucher d'en face, de faire de la monnaie et je viens vous régler.
D'accord ?
- D'accord.
Le pharmacien regarde par la vitrine histoire de surveiller son gars. Celui-ci rentre chez le boucher :
- 2 entrecôtes s'il vous plaît. Je vais chez le boulanger faire de la monnaie et je repasse vous payer. D'accord ?
> Il emporte sa viande et s'en va chez le boulanger :
- Bonjour, je voudrai deux baguettes. Je fais un saut chez l'épicier et je reviens vous payer. D'accord ?
Même manège chez l'épicier, il sort, saute dans sa voiture et s'en va.
Entre alors chez le pharmacien un autre client qui lui demande :
- Je désire du VIAGRA mais, à votre avis, est-ce que ça marche vraiment ?
- Ecoutez, c'est même garanti : un client vient d'en prendre et en moins de cinq minutes, il a réussi à baiser l'épicier, le boulanger, le boucher et moi !
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 12:01
Transmise par un médecin du CHU, qui l'estime 'assez réaliste'...
'Bonjour ! C'est la réception ? J'aimerais parler avec quelqu'un à propos d'un patient qui se trouve chez vous. J'aurais souhaité connaître son état de santé, savoir s'il va mieux ou si son problème s'est aggravé.'
> - 'Quel est le nom du patient ?'
> - 'Il s'appelle Jean Dupont - chambre 302.'
> - 'Un instant je vous prie, je vous passe l'infirmière.'
>
> Après une longue attente :
> - 'Bonjour, ici Françoise l'infirmière de service. Que puis-je pour vous ?'
> - 'J'aimerais connaître l'état de Monsieur Jean Dupont de la chambre 302.'
> - 'Un instant je vais essayer de trouver le médecin de garde.'
>
> Après une plus longue attente :
> - 'Ici le Dr. Jean, le médecin de garde ; je vous écoute.'
> - 'Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l'état de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302.'
> - 'Un instant, je vais consulter le dossier du patient.'
>
> Après encore une autre attente :
> - 'Huuuummm, le voici : il a bien mangé aujourd'hui, sa pression artérielle et son pouls sont stables, il réagit bien aux médicaments prescrits et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain. Si tout continue comme ça encore 48 heures, son médecin signera sa sortie d'ici le Week-end.'
> - 'Aaahhh ! Ce sont de bonnes nouvelles ! Je suis fou de joie ! Merci.'
> - Vous devez être ... quelqu'un de très proche, de sa famille ?'
> - 'Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont - moi-même - et je vous appelle du 302 ! Tout le monde entre et sort de ma chambre et personne ne me dit rien. Je voulais juste savoir comment je me porte !
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 12:04
Georges est allé rendre visite à son voisin japonais qui a eu un grave
> accident de voiture. En arrivant à sa chambre d'hôpital, il trouve son
> voisin avec plein de tuyaux, plâtré, bref une momie complète.
> Le japonais ne pouvait pas bouger ; seulement les yeux étaient visibles et il semblait dormir.
> Georges reste en silence à côté du lit en observant l'état de son voisin....
> D'un seul coup, le japonais ouvre grand les yeux, presque exorbités, et
> cria:
> ' SAKARO AOTA NAKAMY ANYOBA, SUSHI MASHUTA !!! '
> Le japonais soupira et mourut.
> Les dernières paroles du japonais restèrent gravées dans la tête de
> Georges...
> Le jour de l'enterrement Georges s'approche de la veuve et de la mère du japonais: 'Toutes mes condoléances !... les embrassa toutes les deux et leur dit que, juste avant de mourir, Fujiko lui avait crié ces dernières
> paroles: ' SAKARO AOTA NAKAMY ANYOBA, SUSHI MASHUTA !!! ' Savez-vous ce qu'elles veulent dire ?
> La mère de Fujiko tomba dans les pommes et la veuve très surprise le regarda fixement. Georges insista : ' Mais .. que veulent-elles, dire ? '
> Et la veuve : ' TU MARCHES SUR MON TUYAU D'OXYGENE CONNARD !!!!!!! '
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 12:06
Un taxi parisien prend un Américain dans sa voiture.
Le client lui demande en français, tant bien que mal :
- Faites moi faire le tour des plus beaux endroits de Paris, que je puisse les prendre en photo !

Le chauffeur décolle, et il s'arrête un peu devant le Louvre. Comme il a l'habitude des touristes, il explique à l'américain pourquoi on l'a bâti, quand, ce qu'on y trouve... Et le client lui pose une seule question:
- Combien de temps ça a mis pour construire ça ?
- Ben des centaines d'années, quand même !
- HAHAHA ! Ridicule! Aux USA, on ferait ça en à peine un mois, avec notre technologie.

Le taxi un peu dégoûté reprend la route, un peu énervé d'avoir un gars si prétentieux comme client. Mais il se tait et arrive à l'Arc de Triomphe. L'américain lui pose la même question:
- En combien de temps vous avez construit ça ?
- Ben... Trente ans, de 1806 à...
- HAHAHA ! Pitoyable ! Chez nous, aux USA, on aura terminé ce petit machin en tout juste quelques jours ! HAHA !

Le taxi reste tranquille sans s'exciter, ni répondre à ce client vaniteux. Et il poursuit la ballade avec la même question stupide à chaque fois, et les mêmes moqueries de la part du Ricain.

Jusqu'au moment où il arrive devant la Tour Eiffel. Il s'arrête, ne donne même pas le nom du monument, et n'explique rien de son histoire en attendant la question de son client.
- Et ça, c'est quoi?
- Ça, là ? J'en sais rien. C'était pas là, hier !
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 12:13
L'institutrice présente à la classe un nouvel élève arrivant du Japon: Sakiro Suzuki.
> > > > Le cours commence.
> > > > L'institutrice :
> > > > - Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture franco-américaine.
> > > > Qui a dit : DONNEZ-MOI LA LIBERTE OU LA MORT?
> > > > Pas un murmure dans la salle.
Suzuki lève la main
> > - Patrick Henry, en 1775 à Philadelphie.
> > > > L'institutrice :
> > > > - Très bien Suzuki ! Et qui a dit :
L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER?
> > Suzuki lève la main :
> > - Abraham Lincoln, en 1863 à Washington.
> > > > L'institutrice :
> > > > - Excellent, Suzuki ! Maintenant, qui a dit :
Je vous ai compris?
> > Suzuki lève la main et dit :
> > - Charles DE GAULLE !
> > > > L'institutrice regarde les élèves et dit :- Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connaît l'histoire française et américaine mieux que vous !
> > > > On entend alors une petite voix au fond de la classe :
> > > > - Allez tous vous faire f..., connards de Japonais !
> > > > - Qui a dit ça ? S'insurge l'institutrice.
> > Suzuki lève la main et, sans attendre, dit :
> > - Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors.
> > > > Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :
> > > > - Y'm'fait vomir...
> > > > L'institutrice hurle :
> > > > - Qui a dit ça ?
> > Et Suzuki répond :
> > - George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à Tokyo en 1991.
> > > > Un des élèves se lève alors et crie :
> > > > - Pomp'moi l'gland !!!
> > Et Suzuki, sans sourciller :
> > - Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche , à Washington.
> > > > Un autre élève lui hurle alors :
> > > > - Suzuki, espèce de merde !
> > Et Suzuki :
> > - Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002...
La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :
> > > > - MERDE, je n'ai encore jamais vu un bordel pareil!
> > Et Suzuki :
Re: histoire drole
01 décembre 2014, 12:19
Le petit Thomas demande a sa maîtresse s'il peut lui parler après le cours. Elle accepte.
- Alors, que veux tu me dire Thomas ?
- Je pense être trop intelligent pour rester dans cette classe, je m'embête! Je voudrais passer directement au Lycée.
Sur ce, le directeur informé, demande à Thomas s'il veut bien passer des tests Thomas accepte sans hésiter et le directeur commence le test.
- Voyons voir Thomas: 3 X 4
- Douze !
- Et 6 X 6 ?
- Trente six, M.le directeur
- Capitale du Japon
- Tokyo!
Le test continue pendant une demi-heure, Thomas ne fait aucune erreur!
A la fin du test, le directeur est satisfait mais la prof demande si elle peut à son tour lui poser des questions. Tous les deux acceptent, la prof commence.
- Bon, Thomas, la vache elle en a 4 et moi j'en ai 2, qu'est ce que c'est ?
- Les jambes, madame.
- Correct, qu'est-ce qu'on trouve dans tes pantalons et pas dans les miens ? Le directeur s'étonne de la question...
- Des poches, madame.
- Bien Thomas, qu'est-ce que les hommes et les femmes ont en plein milieu et qui est en double ? Le directeur se prépare à intervenir lorsque Thomas répond :
- Les deux M, madame.
- Où est-ce que les femmes ont les poils les plus frisés ?
- En Afrique, Madame ! Répond le gamin sans hésiter.
- Qu'est-ce qui est mou mais qui, avec les mains d'une femme, devient dur ?
Le directeur ouvre grands les yeux mais avant qu'il parle, Thomas répond :
- Le vernis à ongles, madame
- Qu'est-ce que les hommes et nous avons au milieu des jambes ?
- Les genoux !
- Bien, et qu'est-ce qu'une femme mariée a de plus large qu'une femme célibataire
Le directeur n'en croit pas ses oreilles !
- Le lit, madame.
- Qu'elle est la partie de mon corps qui est souvent la plus humide?
- Votre langue, madame.
- Quel mot commençant par la lettre C... désigne quelque chose qui peut-être humide ou sec et que les hommes aiment regarder ?
- Le ciel ! Affirme Thomas.
Le directeur soufflant, transpirant comme un sauvage décide d'arrêter le test et s'exclame :
- Ce n'est pas au lycée que je vais t'envoyer mais directement à l'Université ! Même moi je l'aurais tout raté ce test...

Morale de l'histoire : c'est avec l'âge que l'on devient pervers !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2020 - ZLABIA.COM