Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





LA MOSQUEE DE PARIS LIEU DE RESISTANCE RECONNU

Envoyé par gibril 
LA MOSQUEE DE PARIS LIEU DE RESISTANCE RECONNU
25 avril 2005, 10:48
Mosquée de Paris

Des centaines de Juifs sauvés de l’extermination nazie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Mosquée de Paris, sous la direction de son recteur et fondateur Si Kaddour Ben Ghabrit, était un lieu de résistance à l’occupation nazie et d’hébergement pour les Juifs.


Les Francs-tireurs partisans (FTP) de la Mosquée de Paris, des Algériens, majoritairement de Kabylie, avaient commencé, pendant l’occupation allemande, à secourir, à protéger des parachutistes Anglais et à leur trouver un abri.
Les FTP ont ensuite porté leur assistance à des familles Juives, des familles qu’ils connaissaient, ou à la demande d’amis en les hébergeant dans l’attente que des papiers leur soient fournis pour se rendre en zone sud ou franchir la Méditerranée et rejoindre le Maghreb.

Le lien se faisait par le Dr Assouline. Le Dr Assouline avait comptabilisé 1600 cartes alimentaires qu’il avait fournies à la Mosquée de Paris pour les Juifs qui y avaient trouvé refuge.

Un appel à témoins de Juifs sauvés par la Mosquée de Paris entre 1942 et 1944 vient d’être lancé par les Bâtisseuses de paix, une association de femmes -juives et musulmanes.
L’appel à témoins est destiné à recueillir des témoignages écrits. Ceux-ci sont nécessaires pour que les descendants de Si Kaddour Ben Ghabrit reçoivent en reconnaissance à l’action du recteur de la Mosquée de Paris la médaille des justes et son souvenir au mémorial Yad vashem.

"La résistance de la Mosquée de Paris est un de ces moments forts", indique la présidente des Bâtisseuses de Paix, Annie-Paule Derzansky. Elle ajoute : "Une reconnaissance officielle de l’action de la Mosquée de Paris envers les Juifs permettra de donner aux jeunes Juifs et Maghrébins des repères sur leur propre histoire".
"Notre objectif est de renouer un dialogue entre Juifs, Maghrébins et Musulmans vivant en France, de renouer des relations sociales qui ont existé en Afrique du Nord".
"Les retombées du problème israélo-palestinien en France ne se justifient pas. Même s’il y a un lien affectif fort, les Juifs vivent en France, le voisin Algérien, Marocain ou Tunisien n’est pas un terroriste, le voisin Juif n’est pas le représentant d’un pouvoir d’occupation".

Le 5 juin prochain, l’association les Bâtisseuses de paix organise une après-midi à la mairie du 12e arrondissement de Paris consacrée au sauvetage des Juifs par le monde arabo-musulman et intitulée "De Paris à Istanbul , en passant par le Maghreb".


source: EL WATAN
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2023 - ZLABIA.COM