Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





Ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français

Envoyé par admin 
Ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français
12 juillet 2015, 20:03
Ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français

Nathalie FunesPar Nathalie Funes


Dans une somme consacrée aux "trajectoires dissidentes", l'historien Pierre-Jean Le Foll-Luciani explore un aspect méconnu de la lutte anticoloniale.
"Les juifs algériens dans la lutte anticoloniale", par Pierre-Jean Le Foll-Luciani, 544 p., 25 euros. (©Presses Universitaires de Rennes)"Les juifs algériens dans la lutte anticoloniale", par Pierre-Jean Le Foll-Luciani, 544 p., 25 euros. (©Presses Universitaires de Rennes)



J’ai perdu sept ans de ma vie: deux ans parce que j’étais Juif, trois ans parce que j’étais Français, deux ans parce que j’étais Algérien.»

Ces mots ont été prononcés par Georges Hadjadj, natif de Kabylie et longtemps médecin à Bab El Oued, peu de temps avant de mourir, en banlieue parisienne. Deux ans parce qu’il a été exclu du Lycée Bugeaud à Alger sous Vichy comme tous les écoliers juifs d’Algérie, trois ans parce qu’il a été mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale en tant que citoyen né Français, deux autres années parce qu’il a été arrêté, torturé, emprisonné pour avoir milité aux côtés des indépendantistes algériens.

C’est sur ces « trajectoires dissidentes » de juifs engagés dans la guerre anticoloniale que s’est penché l’historien Pierre-Jean Le Foll-Luciani. En 1962, à l’indépendance, la majorité des 140.000 israélites, pour beaucoup issus de familles installées là avant la conquête arabe du VIIème siècle et devenues françaises avec le décret Crémieux de 1870, a traversé la Méditerranée sans remettre en question sa nationalité.

Mais une minorité d’hommes et de femmes, troublés par leur identité, avaient rejoint, eux, les rangs du FLN en 1956. Mémoire des humiliations subies par leurs grands-parents considérés comme des indigènes par l’administration française jusqu’au décret Crémieux, souvenirs des lois anti-juives de Vichy, proximité avec la population musulmane dont beaucoup partageaient les quartiers, les traditions, la langue… Pierre-Jean Le Foll Luciani a exhumé des archives inexplorées et recueilli la parole d’une quarantaine de ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français lorsque la guerre d’indépendance a éclaté.

On retiendra le nom oublié de Pierre Ghanasia, mort à 17 ans, dans le maquis, sous les balles de l’armée française et cet extrait d’un tract de 1957 :

Nous sommes fiers de l’injure qu’on nous lançait comme un opprobre : oui, nous sommes des juifs indigènes algériens.»


Une somme sur une histoire encore mal connue.

Nathalie Funès

Les juifs algériens
Pièces jointes:
juifalgerie.jpg
Re: Ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français
14 juillet 2015, 06:29
La Kahina

shalom

Bonjour cher Abraham


il est très important d'en parler pour les générations futurs
qu'elle soit d'Algerie ou de France tous les Algeriens doivent savoir
que ce devoir de mémoire est leurs histoires ,

tous ces martyres Algeriens de confession juifs n'étaient que des Algeriens et rien d'autre ,
non t'ils pas sacrifier leurs vies pour cette indépendance ,

l'histoire vrais trop souvent caché par ces régimes
totalitaires despotes incultes
qui ont mener ce pays à la catastrophe , on ne le dira jamais trop

un pays ou un peuple sans sa propre histoire ne peut se construire
le résultat est là ,

voila le résultat de l'école Algerienne d'aujourd'hui

ont tues des Mozabites au Sud

ont tue des Kabyles à l'est

des berbéres se prennent pour des Arabes

les chaouies ne savent plus à qu'elles Saints se vouer ,

dans les régions berberophone
ont islamisme à tout va , ont construies des mosquées ,

et on accusse la main étrangère , comme d'habitude

d.ieu merci pour une fois
les juifs Algeriens ont étaient épargnés ,
dans cette Salade arabesque
ils ne serviront pas de bouc émissaire ,

une grosse partie de la populations ne réves que 'une chose un visa

pour foutre la Camp en France ,
chez les chrétiens branche manquante de leurs histoires ,

qu'ils le veuillent ou non l'Algerie fonctionne
qu'avec tous ces enfants JUIFS , chrétiens , et musulmans ,

c'est comme une bagnole il faut du mélange


Voila cher ami ce pays
Ou couler le lait est le miel

est devenue un enfer

l'Algerie
est une femme en colére elle vient de montrer sa méchanceté
lui avoir enlever une partie de ces enfants JUIFS et Chrétiens
vous allez voir le diable s'asseoire et apprendre des leçons ,

pour ce qui est de l'avenir ,
il ne s'agit pas de le prévoir ,
mais de le rendre possible .

chavoua tov

bonne semaine et bonnes Vacances

Amicalement la Kahina
Re: Ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français
25 janvier 2016, 16:45
Bonjour,

Souvent, les medias melangent le drame des juifs avec le drame des pieds noirs.....alors cest completement faux....
Les juifs sont des algeriens , leurs ancetres etaient present sur cette terre pendant plus de 2000 ans, musulmans et juifs ont toujours vecu sur cette terre....la difference est purement religieuse....chacun essayait dapporter a notre grande nation .....on a qu a voire le repertoire de la musique judeo arabo andalouse......

Il y a des juifs qui ont participe au mouvement de liberation national.....malheureusement en algerie, il y a un clan
qui veut effacer tout ce qui nest pas arabe....notament juif.....

Rabi yahdiham

David
Re: Ces juifs d’Algérie qui ne se sentaient pas Français
05 avril 2016, 20:50
Bonjour,

Je suis en train de lire l'histoire du militant Algérien William Sportise,Juif communiste et anti-colonialiste et anti-fascistes comme ses 2 frères Lucien( assassiné par la Gestapo) et Bernard, racontée par l'historien Pierre-Jean Le Foll-Luciani.

J'ai inséré un lien dans le forum "Algérie" pour recommander sa lecture à celles et ceux qui n'ont pas encore découvert ce livre: "William Sportisse - Le Camp des oliviers. Parcours d'un communiste algérien"

Voici un autre lien qui parle de Lucien:

[www.legrandsoir.info]

Cela me réconforte de lire ces témoignages sur les juifs opposés au colonialisme français et qui se revendiquaient Algériens.

Je voudrai également partager ces témoignage sur des familles juives du sud algérien et de ma région natale presque (seulement 200 km de laghouat)

Cela m'a touché, mais ce n'était pas une révélation; seulement une confirmation.

[www.youtube.com]

[www.youtube.com]

Cordialement
Bonne lecture et bonne vision à tous.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2019 - ZLABIA.COM