Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





Chalomo,ou le fossoyeurs des innocents

Envoyé par jibril 
Chalomo,ou le fossoyeurs des innocents
15 juillet 2008, 21:14
Chalomo ,chalo pour les intimes ,fossoyeur de son état,par la grâce de sa bonhomie parlait avec commisération de la mort. Faisant partie du décor de son silencieux cimetière toujours bien entretenu et présentant belle allure a toutes saisons de l'année. Les visiteurs fort nombreux ,venant se recueillir sur les tombes des leurs repartaient rassurés de les savoir entre de si bonnes mains. Par la grâce des mots que Chalo choisit pour évoquer les dogmes de la faucheuse, ses interlocuteurs se sentaient plus forts qu'a l'accoutumée ,le temps d'oublier l'exhortation de la discussion ,la mort leur semblait banale.
Dans l'euphorie de l'indépendance ,par milliers des Algériens partaient ,Chalo comme a l'accoutumée et comme si de rien n'était ,imperturbable a ses occupations vaquait . Mais quand par centaines ,des dépouilles dans son cimetière se bousculaient ,chalo se pinçait pour se réveiller du cauchemar qu'il pensait faire.Helas Chalo ne rêvait pas...c'était bien des cadavres d'innocents assassinés
Re: Chalomo,ou le fossoyeurs des innocents
16 juillet 2008, 12:47
et malheureusement plus jamais nous ne retournerons dans ce cimetière, quel déchirement d'avoir laissé nos morts
Re: Chalomo,ou le fossoyeurs des innocents
20 juillet 2008, 16:44
Bonsoir Corine,
je suis un optimiste déraisonnable, peut-être, (n'est-ce pas ce qui caractérise un peu l'optimiste quand tout dégringole autour de lui) mais je suis convaincu que tout le monde pourra aller et venir un peu partout sur cette planète qui nous est prêtée le temps d'une vie.
Aller visiter les morts, retrouver des vivants, même très vieux, et qui nous diront autre chose que ce que nous entendons et à quoi nous nous raccrochons dans notre détresse, tout autre chose sur ce que fut le passé commun.
Il n'était pas idyllique, bien entendu, cependant, les relations n'avaient rien de dramatique, souvent même intimement affectueuses. Des moqueries de part et d'autre? Quoi de plus inévitable, mais de noirs desseins puis du sang versé? Jamais en ce temps-là! Je parle d'un temps où nous n'étions sous la coupe de personne en particulier, ni rabbins ou muphtis au coeur gangréné par l'ignorance, ni hommes politiques ou idéologues rongés par l'ambition.
Faisons ensemble le beau souhait de nous retrouver "là-bas", comme on dit, alors que dans nos coeurs c'est toujours "ici, dedans".
Ce n'est absolument pas hors de portée.
On prend rendez-vous?
Ibrahim-Sid'Ali.
Re: Chalomo,ou le fossoyeurs des innocents
21 juillet 2008, 19:39
je parodie Patrick Bruel en te disant

on s'est donné rendez-vous dans un an
même jour, même heure, même peur
on se verra quand on aura un an de plus
si on est est partis en Algérie en Algérie


Corine
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2019 - ZLABIA.COM