Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





Les tfina algériennes

Envoyé par Yihoudiyadziriya 
Les tfina algériennes
09 mai 2011, 21:12
Bonsoir à toutes et à tous!

Chers zlabistes gastronomes, je suis un peu surprise de ne trouver aucun post sur ce plat typique et excellentissime de la cuisine judeo-algérienne qu'on appelle tfina ou skhrina selon certaines régions et qui n'est pas, contrairement aux apparences, l'apanage exclusif de nos frères marocains!
Quel type de tfina connaissez-vous?
Je vous laisse mijoter, le temps de nous faire partager vos meilleures recettessmiling smiley
Bien amicalement
Re: Les tfina algériennes
01 juin 2011, 10:14
Bonjour,
Je connaissais celle aux haricots blancs ou aux pois chiches avec des pommes de terre, oeufs et viandes cuites dans un four public au feu de bois pour le samedi midi.
Maurice
Re: Les tfina algériennes
01 juin 2011, 12:58
Salam,Shalom,Salut!
En effet, les tfina, plats typiquesdu shabbat midi, de l'Ouest Algérien (Oranie et Saoura) étaient cuites dans les fours publics ou chez le boulanger et récupérées le samedi midi.
La tfina la plus répandue dans l'Ouest algérien se compose de viande de boeuf (poitrine, basse-côte, paleron), de pied de boeuf, de blé dur, de pois chiches, de pommes de terre et d'oeufs. On peut y ajouter (mais c'est facultatif) une "hasbane" (de viande hâchée et de gras).
On peut également réaliser cette recette en mettant des haricots blancs (haricots soissons ou poids du Cap, généralement plus gros que les cocos)à la place du blé dur et des pois chiches. Cette variante s'appelle la tfina oranaise dans ma famille maternelle, originaire du Sahara.Vous confirmez cher Maurice?
Il s'agit comme son nom l'indique d'un plat à cuisson lente (à noter que son nom judeomarocain "skhina" proviendrait de l'hébreu "shekhina" la présence divine, due à la couleur or de ce plat traditionnel) où les aliments cités sont mis à froid, ajoutés d'une tête d'ail en chemise, d'une bonne dose de cumin, de piment doux, de curcuma, quelques filaments de safran, 3 ou 4 dattes bien mûres (personellement ce sont des Tolgayawning smiley, mais "les puristes" vous diront que rien ne vaut les dattes de Ghardaia, encore faut-il en trouver ici en France!), deux cuillers à soupe d'huile et de l'eau et quelques feuilles de laurier.Laisser mijoter durant 24 heures à feu doux bien sûr! Une fois posée sur la plata (plaque éléctrique de shabbat),recouvrir la mijoteuse ou la marmite d'une couverture.
Le goût très particulier des oeufs, brunis, rappelle d'après mes amis Maghrébins et mon mari judeo-tunisien celui des oeufs cuits dans le sable.
Enfin, il existe également une tfina constantinoise (tfina bel selq), qui se déguste elle aussi le samedi midi, mais elle est bien différente des versions de l'Ouest.Elle se compose de viande de boeuf, d'os à moêle, de morceaux de pieds, de poids chiches et d'épinards (ou blettes ou cardes),de pois chiches, d'ail,de harissa, de piment doux et de coriandre. Elle est servie généralement avec de la graine de couscous. Ce plat, qui atteste de la diversité des cultures maraichères de l'Est Algérien se rapproche de sa célèbre et cultissime cousine tunisienne, la pkaila (qui a ma faveur, malgré mes origines constantinoises).
Re: Les tfina algériennes
22 janvier 2012, 10:46
Bonjour

Yehoudiyadziriya : comme tu est du sahara! tu connait certainement ce

plat? "Kesra be doua" une sorte de pizza algerienne, peut tu nous

donner la recette ? merci
Re: Les tfina algériennes
29 janvier 2012, 04:36
bonjour

Yehoudiyadziriya : certe je connais la kesra-bedoua: les herbes il setrouvent au bled, mais je ne connais pas
mais pour mettre les pids sous la table pour manger la "pizzaalgerinne", alors ça oui oui je connais
Re: Les tfina algériennes
27 février 2012, 01:22
Quote
Yihoudiyadziriya
Salam,Shalom,Salut!
En effet, les tfina, plats typiquesdu shabbat midi, de l'Ouest Algérien (Oranie et Saoura) étaient cuites dans les fours publics ou chez le boulanger et récupérées le samedi midi.
La tfina la plus répandue dans l'Ouest algérien se compose de viande de boeuf (poitrine, basse-côte, paleron), de pied de boeuf, de blé dur, de pois chiches, de pommes de terre et d'oeufs. On peut y ajouter (mais c'est facultatif) une "hasbane" (de viande hâchée et de gras).
On peut également réaliser cette recette en mettant des haricots blancs (haricots soissons ou poids du Cap, généralement plus gros que les cocos)à la place du blé dur et des pois chiches. Cette variante s'appelle la tfina oranaise dans ma famille maternelle, originaire du Sahara.Vous confirmez cher Maurice?
Il s'agit comme son nom l'indique d'un plat à cuisson lente (à noter que son nom judeomarocain "skhina" proviendrait de l'hébreu "shekhina" la présence divine, due à la couleur or de ce plat traditionnel) où les aliments cités sont mis à froid, ajoutés d'une tête d'ail en chemise, d'une bonne dose de cumin, de piment doux, de curcuma, quelques filaments de safran, 3 ou 4 dattes bien mûres (personellement ce sont des Tolgayawning smiley, mais "les puristes" vous diront que rien ne vaut les dattes de Ghardaia, encore faut-il en trouver ici en France!), deux cuillers à soupe d'huile et de l'eau et quelques feuilles de laurier.Laisser mijoter durant 24 heures à feu doux bien sûr! Une fois posée sur la plata (plaque éléctrique de shabbat),recouvrir la mijoteuse ou la marmite d'une couverture.
Le goût très particulier des oeufs, brunis, rappelle d'après mes amis Maghrébins et mon mari judeo-tunisien celui des oeufs cuits dans le sable.
Enfin, il existe également une tfina constantinoise (tfina bel selq), qui se déguste elle aussi le samedi midi, mais elle est bien différente des versions de l'Ouest.Elle se compose de viande de boeuf, d'os à moêle, de morceaux de pieds, de poids chiches et d'épinards (ou blettes ou cardes),de pois chiches, d'ail,de harissa, de piment doux et de coriandre. Elle est servie généralement avec de la graine de couscous. Ce plat, qui atteste de la diversité des cultures maraichères de l'Est Algérien se rapproche de sa célèbre et cultissime cousine tunisienne, la pkaila (qui a ma faveur, malgré mes origines constantinoises).

Hummmm comme c'est tres appetissant ! celles qui font ladfina,je les autorise a m'inviter, vous allez pas me croire je ne refuserais pas
l'invitation et je ferais la vesseille Merci Yehoudiyadziriya
Re: Les tfina algériennes
27 février 2012, 20:05
Quote
fraka38
Quote
Yihoudiyadziriya
Salam,Shalom,Salut!
En effet, les tfina, plats typiquesdu shabbat midi, de l'Ouest Algérien (Oranie et Saoura) étaient cuites dans les fours publics ou chez le boulanger et récupérées le samedi midi.
La tfina la plus répandue dans l'Ouest algérien se compose de viande de boeuf (poitrine, basse-côte, paleron), de pied de boeuf, de blé dur, de pois chiches, de pommes de terre et d'oeufs. On peut y ajouter (mais c'est facultatif) une "hasbane" (de viande hâchée et de gras).
On peut également réaliser cette recette en mettant des haricots blancs (haricots soissons ou poids du Cap, généralement plus gros que les cocos)à la place du blé dur et des pois chiches. Cette variante s'appelle la tfina oranaise dans ma famille maternelle, originaire du Sahara.Vous confirmez cher Maurice?
Il s'agit comme son nom l'indique d'un plat à cuisson lente (à noter que son nom judeomarocain "skhina" proviendrait de l'hébreu "shekhina" la présence divine, due à la couleur or de ce plat traditionnel) où les aliments cités sont mis à froid, ajoutés d'une tête d'ail en chemise, d'une bonne dose de cumin, de piment doux, de curcuma, quelques filaments de safran, 3 ou 4 dattes bien mûres (personellement ce sont des Tolgayawning smiley, mais "les puristes" vous diront que rien ne vaut les dattes de Ghardaia, encore faut-il en trouver ici en France!), deux cuillers à soupe d'huile et de l'eau et quelques feuilles de laurier.Laisser mijoter durant 24 heures à feu doux bien sûr! Une fois posée sur la plata (plaque éléctrique de shabbat),recouvrir la mijoteuse ou la marmite d'une couverture.
Le goût très particulier des oeufs, brunis, rappelle d'après mes amis Maghrébins et mon mari judeo-tunisien celui des oeufs cuits dans le sable.
Enfin, il existe également une tfina constantinoise (tfina bel selq), qui se déguste elle aussi le samedi midi, mais elle est bien différente des versions de l'Ouest.Elle se compose de viande de boeuf, d'os à moêle, de morceaux de pieds, de poids chiches et d'épinards (ou blettes ou cardes),de pois chiches, d'ail,de harissa, de piment doux et de coriandre. Elle est servie généralement avec de la graine de couscous. Ce plat, qui atteste de la diversité des cultures maraichères de l'Est Algérien se rapproche de sa célèbre et cultissime cousine tunisienne, la pkaila (qui a ma faveur, malgré mes origines constantinoises).

Hummmm comme c'est tres appetissant ! celles qui font ladfina,je les autorise a m'inviter, vous allez pas me croire je ne refuserais pas
l'invitation et je ferais la vesseille Merci Yehoudiyadziriya

Baroukh Haba Fraka !!! Ahlan ousahlan cher ami!
alors tu viens quand?Et bonne nouvelle, ya même pas besoin de faire la vaisselle, 'andi el makinasaboun ya khouya!grinning smiley
Au fait , pour ta "kessra bedoua", j'ai demandé à nenna, bint el Sahra mia bel mia, mais elle voit pas? Elle m'a fait répéter: "c'est quoi cette galette medicament?"
En revanche, elle me propose la recette du pain à la graisse d'agneau (un pur régal) tu connais ?
Bises!
Re: Les tfina algériennes
07 mars 2012, 21:58
Bonsoir

YEHOUDIYADZIRIYA : Merci pour ton invitation, mais Lamak y tien à faire la vaiselle et comme c'est un bon ami je ne laisse pas seul a faire les traveaux penibles!Non,Non, c'est la grande (hchouma pour moi
Un tlemcienien faire ce travail! en fin cela ne se fait j'y pense même pas, Hadak laaziz laisse le là ou il est que dieu le garde en tres bonne santée, allah yahafdou oui menoou hadak hbibi que j'aime bien charrier

Au passage je te souhaite une bonne fête de Pourime, pour les guateaux je me rend a Paris chez une patisserie arabe et là j'ai le choix.
Connait-tu le couscous végètarien? Lah Lah rin que des legumes,sans poid-chiches,ni raisins secs, pas d'harissa, mais ala place il propose des piments epepinés coupés en petit dès quel regal hum!!!
alors là tu devrais essaiyer c'est super, la derniere foi j'en aimangé dans un resto Marocain de Versailles, il est selecte,ou les nappes et les srviettes sont en tissu, il faut reservé 3/ 4 jours a l'avence,la carte des vins est tres bien garnie ( de la robe du bouquet et tous ce que demende un bon vin)
peut etre que dans la tchatche j'ai oubliés le principale!Ah pour ce qu'a dit ta maman, je pense que c'est"lakhli3"dela viande confite autremant je ne vois pas ce quelle veut dire!
Par MP tu peut me dire d'ou tu est et ou tu demeure
Avev toutes mes amitiées (gk) (georgeot mon ancien pseudo que je n'arrive pas a recupére)r
Re: 5773
18 septembre 2012, 20:24
Bonjour

YEHOUDIYADZIRIYA : il n'ya pas que la bouffe qui compte !
Roche-hachana aussi, et à cette occasion je te souhaite une bonne
année(5773) de santée pour toute ta famille, et de paix
GJK
La chakchouka
30 septembre 2012, 12:00
BONJOUR

La chakchouka ou choukchouka et encor salade Oranaise ou juive!
qui connais la recette voila la 2eme année que je ne là réussit pas
Alors a votre bon coeur, Merci
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2017 - ZLABIA.COM