Zlabia.com Le Rendez-vous des Juifs d'Algerie





Yadès et autres jeux d'Algérie!

Envoyé par Yihoudiyadziriya 
Yadès et autres jeux d'Algérie!
01 mai 2011, 14:46
Bonjour à tous!
Mes parents m'ont appris dans ma TR7S tendre enfance à jouer à Yadès. Dans la version que je connais, yades se joue à deux,pour donner le coup d'envoi de la partie, il faut rompre l'os en "y" du poulet. Ce jeu de rapidité et de présence d'esprit consiste à se passer des objets: avant de recevoir l'objet des mains de l'autre joueur, l'adversaire doit dire "j'y pense" ( ou "fi bali"winking smiley, sous peine de perdre la partie et d'avoir à honorer un gage.
Connaissez-vous ce jeu? Quels sont les jeux algériens qui ont marqué votre enfance?
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
25 mai 2011, 19:28
Oui je pratiquais ce jeu ( Yadès) étant jeune, et l'ai transmi à mes enfants qui le pratiquent avec les leurs.
On avait plein de jeux qui ne coutaient rien: Les tiappes, les osselets, la marelle, deviner expressions muettes, les courses de cariolles fabriquées de nos mains, jeux de cartes, dominos, etc..

Il y avait aussi des coutumes comme: le couteau sous l'oreiller, pour couper les cauchemars.

Le verre d'eau jetté dans l'escalier, lors d'un départ.

Le noeud du diable: Un torchon avec noeud, pour retrouver un objet égaré.

No séa la falta: jamais pu traduire cela, mais c'est quand il y a eu une séparation entre nous.

A plus..
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
25 mai 2011, 23:09
Merci cher Abraham!
Je finissais par me demander si les zlabistes n'étaient pas joueurs eh bien voilà fort heureusement je constate que je me trompais!
Eclairez ma lanterne, cher ami, qu'est-ce que les tiappes?

Au rayon des coutumes, je partage avec vous le verre d'eau jeté (et nous qui répondions: oui, je reviens): avec mes soeurs, on y a eu droit à chaque fois qu'on voyageait par mer ou par air: c'est sympathique et bienveillant mais franchement c'est un peu l''Hshoumayawning smiley devant les voisins hébêtés par cette tradition un peu étrange.
Le noeud aussi, je connais, ça s'appelle le noeud de Myriam, quand on a perdu un objet ou quand on est confronté à un problème.Une fois l'objet retrouvé ou le problème résolu, ne pas oublier de défaire le noeud.
Le couteau sous l'oreiller, je connais pas cette tradition de mes parents mais je sais qu'elle a cours dans beaucoup de familles algéroises.
J'ajouterais :
ne pas jouer avec un trousseau de clés, c'est censé provoquer des disputes.
Ne jamais se quereller le vendredi, car ce sont des disputes qui peuvent être irréversibles (à cause du Yetser Hara, le "mauvais penchant"plus fort en ce jour veille de Shabbat)
Ne pas donner à manger les ailes du poulet aux enfants...de crainte qu'ils ne quittent trop tôt le cocon familial.
Ne pas prendre un bain trop chaud le soir à cause des djinn,spinning smiley sticking its tongue out
Ne pas poser un enfant sur la table (mais je pense que c'est en fait une tradition religieuse,car la table représente l'autel du foyer)
Toujours s'assurer qu'on a mis le sel sur la table avant de prendre ses repas (idem, je pense que c 'est religieux)
Ne pas chasser les fourmis dans la maison, car elles apportent une grande "baraka".
Ne pas enjamber un enfant par crainte qu'il ne grandisse pas comme il devrait grandirdrinking smiley
Les traditionnels "khmoussa 'lik, khamsa oukhmis, une main sur toi, fi fresh sheytane" pour se prémunir du mauvais oeil, mais je crois qu'on les partage avec tous les Maghrébins.
Laver sa maison avec de l'eau de mer (récupérée de la 7e vague visible) en cas de mauvais oeil (Ya Rabbi ysterna "Dieu nous en préserve"spinning smiley sticking its tongue out)
Les traditionnels beignets (sfendj) quand un enfant perce sa première dent ou lors du 7e mois de grossesse d'un premier enfant.
La verdure qui orne la maison et les pièces de monnaie jetés le soir de la mimouna!
Vous en voyez d'autres?
Bon, je crois qu'on a rien à envier, nous les "Français d'Algérie" za3ma civilisés smiling bouncing smiley à nos frères tunes et marocains, et je salue au passage nos amis d'Harissa et de Dafina. Cela étant, bien évidemment, je ne suis pas superstitieuse car ça porte malheurthumbs up smiley
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
26 mai 2011, 00:07
Eh oui, on a emballé avec nous des superstitions... Le Khamsa est typique.

Et vu que nous étions très riches en Algérie, banquiers, ex dhimmis, usuriers, et puis gardions tout or et argent volés sous nos lits, pour le prêter a haut interet selon ce fameux G.M. antisémite,...:-) (excusez le sarcasme), nous devions ainsi construire nos jeux.
En fait, un des seul petit jouet (images aimantés. made in France) que j'ai reçu à l'age de 6 ans, et je l'ai toujours...Qui le veut?
Ah, mais non, , je l'ai déjà donné a un petit fils..qui l'adore, sachant qu'il vient de pappy quand il était enfant.

Pour jouer aux tiappes dans le quartier:
Récupérer des boites vides de "zalamit" (allumettes). Elles étaient fabriquées de bois très fins. Couper le rectangle du dessus, qui présentait une belle image, et en faire une collection. Voilà notre trésor.

Puis trouvez des amis qui ont des tiappes et veulent jouer de cette façon:
Avec la tiappe entre le pouce et l'index, on se plaçait à une distance d'environ 4 à 6 mêtres d'un mur, et on la projettait contre ce dernier avec dextérité. La tiappe qui est le plus près du mur est la gagnante, et son gagnant ramasse toutes les autres tiappes...Voilà comme on était heureux, sans trop de tchalkalah, ni tambourrr ni trrompettes.
Une enfance agréable entre les communautés.
Mohamed, Zoubir, Abraham, Jean Jean, Gérard, Salomon et même 3azrine était là, tous unis et rieurs!!

A plus
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
26 mai 2011, 16:39
Bonsoir,
toutes ces coutumes et aussi les jeux me ramènent vers mon enfance. Les carrioles étaient faites de planches de bois assemblées, des roulements à billes faisaient office de roues, et des capsules de bouteilles de limonade aplaties servaient de phares-arrières. C'est sur ça que je dévalais, dangereusement inconscient, la rue de la Lyre puis la remontais à pied mon véhicule sous le bras pour une deuxième descente. Par contre, je n'ai pas connu les tiappes tels que décrits par Abraham, mais un jeu identique (t'saouer ou images) où l'on se servait de cartes vendues dans le commerce et représentant les grands acteurs hollywoodiens de l'époque tels que Roy Rogers, John Wayne, Forrest Tucker, Clark Gabel etc. Le moment d'hystèrie était quand l'un des joueurs avait sa carte à cheval entre le sol et le mur, ce qu'on appelait "chevalier", et quand deux joueurs avaient leur carte dans cette position c'était le grand emballement et l'arbitrage était critique.
Quand j'y jouais, Abraham, Jean Jean, Gérard et Salomon avaient déjà quitté la Casbah et je ne les retrouvais qu'en classe hors de la vieille ville. Ya hesrah...

Ibrahim-Sid'Ali.
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
26 mai 2011, 17:52
Bonsoir,
Je collectionnais les billes et les agates, et j'en possédais beaucoup, j'étais si fièr d'en avoir autant que je les exibais mème à l'école. Et ce qui devait arriver, arriva ! l'instituteur me les confisquat, et ce fut pour moi le pire moment de ma vie ( à l'époque naturellement ).
J'ai tout fais pour les récupérer, mais rien ne le fit changer d'avis.
Voilà, c'était celà nos misères enfantines....
Question à Abraham, qui est ce Salomon ? merci de me répondre.
Si cela se passait à Alger, bab el oued, alors peut-ètre que Salomon était mon frère, que ses amis appelaient affectueusement, Momo.
Amitiés, Daniel.
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
01 juin 2011, 10:09
Bonjour,

Il y avait aussi les noyaux d'abricots à la place des osselets ou des billes.
Maurice
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
01 juin 2011, 17:52
Salut les amis,

En fait tout ce que vous énumérez me revient et on jouait 1a tout celà.
Le mot à corriger se prononce: TCHAPPES au lieu de tiappes

Ibrahim, ya hesra les carrioles qu'on fabriquait de nos mains et qui roulaient à 40 à l'heure, en compétition avec les camions qui essayaient de nous éviter dans les descentes abruptes...on se croyait invincibles!

"Question à Abraham, qui est ce Salomon ? merci de me répondre."
C'est mon plus jeune frère. Deux sont partis..(zal)
Mais sache que je me souviens bien de toi et de vue de l'école et de BEO. J'ai gardé une hyper mémoire vsuelle et audible de tout, qui remonte à l'age de moins de 2 ans..

A plus,
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
01 juin 2011, 21:40
Mais NOUS ETIONS INVINCIBLES!! La rue de la Lyre c'était pour l'entraînement. Le grand circuit, c'était les tournants Rovigo depuis le bd de la Victoire (bab-j'did) en passant devant les écuries à chevaux, vers la place Montpensier, jusqu'au marché de la Lyre.
Nous sommes légèrement plus âgés pour le refaire, mais il fait si bon s'en souvenir.
Ibrahim-Sid'Ali.
Re: Yadès et autres jeux d'Algérie!
02 juin 2011, 22:49
Oui Maurice, il y avait bien sûr les noyaux d'abricots qu'on entassait par quatre, trois à la base et un par-dessus, qui me rappelaient les grhribiya (montecao). On tirait, à deux, avec un noyau sur chaque tas, et celui qui démolissait les deux avait gagné et ramassait tous les noyaux à terre : les noyaux qui constituaient les tas plus ceux qui avaient raté leur cible. On jouait aussi à plusieurs tas chacun, en fonction de sa bourse, et celui qui avait le plus gros sac de noyaux n'hésitait pas à le montrer en défiant ceux qui en avaient le moins. Je me souviens, aussi, qu'un beau jour, on nous avait dit dit que les pharmacies rachetaient les noyaux pour en tirer ce que je ne sais quelle huile et soudain il y en eut moins sur nos champs de jeux.
Nous avions aussi le jeu des q'sab qui rappelle étrangement l'actuel mikado, fait pourtant avec de vulgaires bouts de roseaux qu'on mettait sur le dos de la main avant de les lancer à terre et de de les récupérer l'un après l'autre sans qu'ils se touchent.
Bien sûr, il y avait aussi les toupies, la pelote-fumée...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter





ZLABIA

Copyright 2000-2019 - ZLABIA.COM